OPEN BAR

 



105 x 175 mm
96 pages
Broché
ISBN : 979-10-90090-07-1
8 €

01/02/2012

Télécharger un extrait


LA PRESSE EN PARLE

 

 

OPEN BAR
BENOIT SCHMIDER

L'alcool gratuit est celui qui coûte le plus cher

Open bar : les mots picotent la tête de Benoît Schmider comme des bulles de champagne.

Dès la sortie du bureau les mots « open bar » font encore comme des bulles de champagne dans la cervelle : ça va être la fête ce soir, on va célébrer la superpromotion de sa carrière, la plus belle de toutes, dont tous les journaux parlent.

Repas d’affaires : open bar. Cocktail mondain : open bar. La vie de Benoît est un grand open bar. L’alcool est toujours gratuit et les lendemains de plus en plus difficiles.Réputation qui a la gueule de bois, vie qui se déglingue. Burn-out à 35 ans et c’est foutu.

À 40 ans, Benoît Schmider se réveille de l’infernal coma éthylique. Vingt ans après sa première nuit d’ivresse, il a décidé de passer à la caisse. Alors il dresse l’addition. Et ce sera vraiment open bar ce coup-là. Il va rincer la tête de ce type qui s’est foutu en l’air d’un claquement de doigts, le brillant jeune homme qui était parti sans payer : lui-même.

L’addition est salée. Mais au moins, maintenant c’est fait : l’open bar de Benoît Schmider est enfin fermé. 

La collection SANS FILTRE est dirigée par Bertil Scali.



Auteur Benoit Schmider
Benoit Schmider

À 15 ans, Benoît Schmider décide de devenir publicitaire en voyant Séguéla à la télé. Il gravit rapidement les échelons pour devenir le plus jeune vice-président d’une grande agence, à 33 ans. Peut-être trop jeune. Il fait un burn-out. Il profite de son tour du monde des agences de pub pour trouver sa voie et choisit de partir vivre à la campagne. Il se consacre désormais à à la peinture et à l'écriture.




 

CONTACTEZ-NOUS



Tel. : 01 42 65 32 64 - Mail : mk@steinkis.com
5, rue Tronchet - 75008 Paris

SARL au capital de 30 000 euros . RCS Nanterre B 443 164 736 . Identifant : FR95 443 164 736